CONTACT ME

February 24, 2018

December 11, 2017

Please reload

Recent Posts

Devenir intelligent

November 13, 2017

1/2
Please reload

Featured Posts

Percez les secrets de l'évaluation formative

April 9, 2018

 

Petit quiz pour commencer

 

Parmi les 10 stratégies pédagogiques suivantes, 5 ont un impact fort sur les résultats des élèves et 5 ont un impact limité. Saurez-vous trouver lesquelles ?

 

 

 

 

 

  • l'évaluation formative

  • focalisation sur le contenu disciplinaire

  • différencier les supports en tenant comptes des profils visuels ou auditifs des élèves

  • faire réfléchir les élèves sur ce qu’ils apprennent et comment ils l’apprennent (ce qu'on appelle la metacognition)

  • l'évaluation sommative

  • la pédagogie inductive (les apprenants construisent eux-même leurs connaissances)

  • la formation des enseignants

  • L’enseignement par résolution de problèmes

  • Apprentissage coopératif entre les élèves

  • Les relations enseignants/élèves
     

 

Et les techniques gagnantes sont....

 

  • l'évaluation formative

  • faire réfléchir les élèves sur ce qu’ils apprennent et comment ils l’apprennent (ce qu'on appelle la metacognition)

  • L’enseignement par résolution de problèmes

  • Apprentissage coopératif entre les élèves

  • Les relations enseignants/élèves

 

Parmi les techniques que j'avais proposées, ce sont ces 5 là qui présentent le plus grand impact sur le résultat des élèves. Et vous savez comment je le sais ? [1] Grâce à Visible Learning, la mega-meta-analyse de John Hattie, dont j'ai déjà parlé dans cet article. Ce chercheur néo-zélandais a compilé les résultats de milliers de méta-analyse et a donner un score à différents facteurs afin de déterminer ceux qui ont le plus grand effet sur les résultats des élèves. [2]

 

On voit donc que l’évaluation arrive en bonne position. Ce qui me fait dire que l’évaluation, sous toutes ses formes est le plus gros levier à la disposition de l'enseignant. Ce que vous remarquez aussi, c’est que toutes les formes d’évaluation ne font pas partie de la liste. En effet, pour être source d’apprentissage, une évaluation doit satisfaire certaines conditions. C'est ce qu'ont montré d'autres chercheurs en 2015. Ils ont définis 10 critères pour qu'une évaluation formative soit au service des apprentissages [3]. Ces critères ont été établis pour le supérieur, je les ai adapté pour le primaire et le secondaire. Notamment les auteurs proposent 10 critères que j'ai synthétisé en 6 critères. 

 

A quelles conditions une évaluation formative sert-elle les apprentissages ?

 

Pour être source d’apprentissage, une pratique d’évaluation doit satisfaire les 6 conditions suivantes :

 

  • l’erreur est vue comme élément positif et non comme une faute à bannir

 

Cela implique notamment de passer sur un mode d’évaluation positif. L’exemple le plus simple sur lequel se baser est celui des jeux vidéos. Quand on fait une erreur dans un jeu vidéo, il n’y a pas de conséquence négative. Par exemple, on recommence avant l’endroit qui a posé problème. (d’ailleurs, vous remarquez que sur certaines jeux, le point de sauvegarde est trop loin du point difficile et que cela joue de manière négative sur notre motivation). Ou alors on progresse moins vite, comme par exemple dans les jeux avec des niveaux d’expérience.

 

  • favoriser la coopération

 

La recherche montre que la coopération entre pairs favorise l’apprentissage. On apprend mieux grâce à l’intelligence collective. Exit donc les évaluation individuelle où on ne peut pas demander de l’aide. Au contraire, faites des évaluations de groupes, des évaluations croisées, etc. N’hésitez pas à recourir à l’évaluation par les pairs.

 

 

Pour éviter que l’état d’esprit de l’apprenant se fige, il est important que l’évaluation porte sur la performance et non sur la personne. Le but est de se focaliser sur les apprentissages et les actions qui sont sous contrôle de l’apprenant comme la charge de travail, les méthodes de travail, etc. 

 

  • permettre aux apprenants de se situer par rapport aux apprentissages et non par rapport aux autres : expliciter les critères de réussite

 

Sans critères explicites de réussite, les élèves vont naturellement se comparer à ce qui est disponible : les autres. Or, les classements et la compétition nuisent à l’apprentissage. A vous donc de leur fournir un autre point de référence : les compétences évaluées et les critères de réussite.

 

  • donner un feedback de qualité : (donner des rétroactions constructives différentiées)

 

C’est le point le plus important. Tout d’abord, pour être de qualité, il est important que ce feedback arrive à un moment où l’enjeu est encore là pour les élèves. La correction du contrôle qui leur revient 1 semaine après le contrôle alors qu'on est passé à la séquence suivante n'est donc pas un bon moment. Une règle de base que je donne en formation : au milieu de votre séquence, CHAQUE élève doit avoir reçu un feedback différencié sur une de ses productions écrites. Le plus simple c'est de faire une évaluation formative en milieu de séquence. J'en reparlerai...

De plus, le feedback est plus efficace lorsqu’il est explicite. Ne pas hésitez donc à se réfère aux critères de réussites ou grilles de compétences de manière explicite. On a tous en tête le “peut mieux faire”, beaucoup moins efficace comme feedback que “fait des phrases plus courtes pour rendre ton propos plus compréhensible”.

 

  • obliger les élève à agir par rapport au feedback

 

Cela veut dire que vous devez corriger les copies des élèves, mais également vous assurer qu’ils les ont retravaillées. Il ne suffit pas de rendre les copies, il faut vérifier voire corriger la correction.

De plus, ce qui se passe après le feedback est le coeur de l’apprentissage, et donc vous ne pouvez pas laisser les élève à eux-mêmes. Par exemple, lorsque je donne un travail écrit, je rends les travaux annotés en numérotant les erreurs. Puis je demande à chacun de m’expliquer la source de l’erreur et comment la corriger dans le futur, sur chacune des erreurs. Ce travail est également évaluée de façon formel, il donne lieu à une note chiffrée au moins aussi importante que la note initiale.

Bref, on assure le suivi du feedback pour que les apprenants ne puissent pas l’ignorer sans conséquences.

 

 

[1] Petit moment de détente : https://www.youtube.com/watch?v=mB8KzCdDsNo

[2] Pour ceux qui veulent aller plus loin, voici la liste de tous les facteurs : http://www.evidencebasedteaching.org.au/hatties-2017-updated-list/

[3] Gibbs, G., & Simpson, C. (2005). Conditions under which assessment supports students’ learning. Learning and teaching in higher education, (1), 3-31.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us